9H

LA GEORGIE, TRESOR DU CAUCASE

9H

Mercredi 6 octobre (salle Duccarroz)

 

Nicolas Pernot présente son film conférence.

La Svanétie et les magnifique vallées caucasiennes

Le fameux vin géorgien, la gastronomie

- les ancêtres des Géorgiens ont inventé le vin - des techniques remontant à la préhistoire
- le vin, symbole national
- découvertes gastronomiques

Transhumances en Touchétie

- une semaine de marche avec les bergers de Touchétie - les énormes chiens de bergers de race caucasienne
- une des routes les plus dangereuses du monde

Lieux historiques et insolites

- Abastumani, ancienne station de cure thermale et observatoire astronomique, relicat du début du XX siècle
- la vibrante et historique capitale : Tbilisi et l’ancienne cité grecque de Batumi

Aux origines de la foi orthodoxe

- de gigantesques monastères troglodytiques - des assyriens chantent en ancien araméen
- rencontre avec de grands peintres d’icones

Portraits des Géorgiens et de leur mode de vie

- l’incroyable hospitalité, des villageois au Premier Ministre - le diner traditionnel : le supra
- économie présente et passée

Et comme toujours, de l’aventure, des rencontres incroyables...

Les chants polyphoniques et musiques traditionnelles accompagnent le film.  

 

 

PIXEL

9H

Jeudi 11 novembre (Equilibre)

 

« Nous sommes confrontés sans cesse à l’image, la vidéo, le numérique. Les écrans nous entourent et il n’y a qu’à traverser les grandes capitales de certains pays du monde pour imaginer ce que sera la ville de demain : une forte exposition à l’image qui aujourd’hui fait partie de notre quotidien.[…]

Comment le danseur évolue t-il dans un espace fait d’illusion, sur un plateau en trois dimensions, la vidéo pouvant tour à tour l’accompagner dans son évolution sur une scène, tout comme l’entraver ? […]

J’ai souhaité ouvrir la voie d’une conversation entre le monde de synthèse de la projection numérique et le réel du corps du danseur.

Chacun s’est immergé dans un espace qui lui était étranger de manière ludique, dans le partage, en s’appuyant sur la virtuosité et l’énergie du hip-hop, mêlé de poésie et de rêve, pour créer un spectacle à la croisée des arts. »

Mourad Merzouki